Cri de Haine

Message 1, par Elzen

§ Posté le 07/06/2009 à 1h 48m 00

Jamais je n'ai cru bon d'adorer sa patrie :

On n'est là où l'on naît qu'au hasard de la vie.

Mais j'avais des raisons d'apprécier mon pays :

Les trois mots qui formaient sa devise m'ont séduit.


Las ! Ceux qui y règnent ont décidé pourtant

D'envoyer sans tarder tout ça à la Camarde…

Cambronne ! Ma Muse en décide à présent

D'enfourcher – désolé – Pégase à la hussarde !(1)


Moi qui aime les mots s'ils ne sont pas trop gros,

Dont le vocabulaire va rarement de travers,

En les regardant faire, ces tristes animaux,

Me sens pris, tout de go, d'une juste colère !


Messieurs qui gouvernez, n'oubliez pas ceci :

Le peuple est souverain, vous êtes à sa merci,

Et si vous continuez à vous conduire ainsi,

D'un bien sombre destin vous faites votre parti.


Dans l'École, lieu de paix, vous voulez faire entrer

Vigiles et caméras plus que diplomatie,

Après l'avoir sans gêne par maintes fois comparé

À ce que vous en voulez : juste une garderie.


La Santé, la Recherche, instruments de progrès,

Qui à vos yeux sans doute, ne rapportaient assez,

Comme des entreprises vous voulez les régler,

Préférant les gros sous au Savoir, aux idées…


La Justice vous gênait, trop clémente sûrement,

Vos prisons débordantes sans doute trop peu remplies,

En jouant sur l'émotion de faits divers navrants,

Elle qui était aveugle, la rendez muette aussi.


Et de l'Écologie, vous faisiez vos drapeaux,

Promettant de sauver une planète malmenée,

Que faites-vous, pourtant, quand vous voilà nommés ?

Quelles mesures concrètes avez-vous prit ? Zéro.


Si ça ne suffisait, vous attaquez enfin

L'espace de liberté le plus vaste qui soit :

Prétextant de sauver, sans qu'il y en ait besoin,

L'Art et la Création, y placez vos beffrois.


Merde, vous bousillez tous nos acquis d'antan,

Merde, notre passé, ruiné dès à présent,

Merde, c'en est assez, bordel, arrêtez ça !

Merde, soyez assurés qu'on ne l'oubliera pas.


Le monde, nous dit-on, ne sera détruit que

Par le fait de ceux qui ne tentent jamais rien :

Ne soyons pas ceux-là, levons-nous, citoyens !

Montrons-leur ce qu'il y a juste après nos deux yeux !


Message 2, par Ouranos

§ Posté le 18/08/2009 à 16h 00m 49

Messieurs qui gouvernez, n'oubliez pas ceci :

Le peuple est souverain, vous êtes à sa merci,

Et si vous continuez à vous conduire ainsi,

D'un bien sombre destin vous faites votre parti.

Définition bien primaire d'un élu. Pour moi, un élu, ce n'est pas quelqu'un qui obéit sans discuter aux sondages, c'est quelqu'un qui a un libre arbitre et à qui ses concitoyeens font confiance.

Message 3, par Elzen

§ Posté le 18/08/2009 à 19h 51m 17

Ce que je voulais dire par là (et c'est ce qui est reprit dans la conclusion), c'est que vu le niveau des décisions prises par notre gouvernement actuel, voter pour l'opposition aux prochaines élections devient de plus en plus nécessaire ^^


Je remanierait peut-être cette partie à l'occasion.

Message 4, par Ouranos

§ Posté le 19/08/2009 à 10h 00m 06

Tiens, un bouquin pas mal, au fait : "C'est maintenant !" de Jandovici et Grandjean. C'est assez instructif.

Message 5, par jamais-content

§ Posté le 30/08/2009 à 9h 46m 15

Voter pour opposition? Je dois dire que c'est vraiment passer de Charybde en Scylla.


Ce qu'il faudrait, c'est avoir une alternative à toutes ces personnes, et un éveil plus important des populations... Qui sont abruties de discours fallacieux, de fausses promesses et de vrais mensonges relayés activement par des médias d'une moralité douteuse, et amplifié encore sur internet par une fourmilières d'imbéciles qui croient mieux savoir que tout le monde.

Message 6, par LHG

§ Posté le 11/09/2009 à 18h 45m 09

0uranos : vous trouvez "primaire" de définir un élu comme quelqu'un qui, plutôt que d'agir selon sa volonté, se plierait à celle du peuple qu'il est censé représenter ?

C'est que vous avez une curieuse vision, hélas trop partagée par nos concitoyens, de la représentativité et de la démocratie.

Rappelons qu'une démocratie se définit par une souveraineté entière et absolue du peuple, le "gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple"... Comme nous en sommes loin aujourd'hui !


Voulons-nous d'une oligarchie dirigée par des intérêts économiques, ou une démocratie, qui reste à construire ? Cette dernière suppose que les représentants soient sous mandat impératif et révocable, donc pas question de se plier aux volatiles et si aisément manipulables sondages, mais de respecter un mandat qui leur a été confié, de faire appliquer les décisions du peuple.


Ce n'est pas parce qu'ils ont tué la démocratie dans leurs institutions et leurs pratiques que nous devons laisser mourir cet idéal dans nos esprits : n'oublions pas ce que signifie ce mot.


0ui, si nos dirigeants continuent à trahir le peuple, alors gare à eux, car le peuple ne se laissera pas déposséder ad vitam eternam de sa souveraineté.

Message 7, par jamais-content

§ Posté le 14/09/2009 à 0h 42m 10

Je maintiens tout de même ma vision pessimiste de l'avenir. La paresse intellectuel et la beaufisation sont monnaie courante.


J'aimerais avoir tord, mais j'ai bien l'impression que la majeur partie de mes/nos (choisissez votre camps! :p ) concitoyens pourraient aussi bien être considérés comme des petits moutons dociles que l'on mène par le bout du nez, jusqu'à leur perte, s'il le faut.


Sinon pourquoi celui qui se prétend président des français (se basant sur les votes des sus-cités moutons - ou alors je ne me sens pas français) ferait tant de people-isation?


Je pense également aux média audiovisuels, que l'on pourra bien chaleureusement remercier d'avoir lentement mais sûrement créé ce troupeau servile, avide de culte de la personne et d'une stupidité à tomber par terre.


Les français sont des veaux? non, des poulets, des moutons? Même pas. Mais il y a une proportion non négligeable de mous du bulbe qui semblent avoir pour idéal de se transformer en légumineuse.


Mais que fait la science?! Pourquoi ne fait-on point de recherche sur la greffe de chloroplastes?!

Envoyer une réponse