Mauerfall.

Message 1, par Elzen

§ Posté le 10/11/2009 à 19h 52m 32

Hier, ça faisait juste vingt ans. Une bonne occasion d'écouter The Wall de Pink Floyd, non ?


Les gens ont fêté ça, en jouant aux dominos et en tirant des feux d'artifice. C'était une très belle fête.

C'est vrai qu'il y avait de quoi : le Mur de la Honte est tombé.

Il y a eu vingt ans hier, le peuple reprenait les choses en main et brisait les barrières imposées par un gouvernement antidémocratique. Il y aura vingt ans demain, Rostropovitch débarquait sur place avec son violoncelle et interprétait une suite de Bach pour célébrer la liberté retrouvée.


Depuis vingt ans, plus de barrières, plus de murs. Ou presque ? C'est vrai qu'ils en ont construit un autre. À Belfast, ils en ont commencé un en 1969, et celui-là est malheureusement toujours là. Pire : il n'est pas près de tomber, lui, car alors même que les gouvernements semblent plutôt travailler à la paix, ce sont les peuples qui entretiennent la violence et la séparation.

Jean Tardieu demandait « Étant donné un mur, que se passe-t-il derrière ? » Les habitants de Belfast ne se posent malheureusement pas cette jolie question, certains préférant jeter des projectiles par dessus sans vraiment se préoccuper de ce sur quoi ils retomberont.

Un mur de séparation entre deux pays, entre deux peuples, est une honte pour l'humanité. C'est ce que je pense, et tout le monde a l'air d'accord quand il s'agit de célébrer la chute de celui de Berlin. Qu'attendons-nous alors pour abattre celui de Belfast ?


Et si seulement il n'y avait que lui. Cela fait 35 ans qu'un mur divise Chypre en deux. Et depuis 1993, un autre se dresse à l'extrême-nord du continent Africain, pour limiter l'accès à un petit bout de territoire espagnol outre-méditerranéen.

Mais notre vieux continent européen n'a pas le monopole de cette triste situation. Et il ne faut pas croire que le siècle naissant a mis fin à cette mode : l'état d'Israël en a commencé un en 2002 pour fermer la frontière avec la Palestine. Et la première puissance mondiale, sous la gouverne de son précédent président, en a construit un autre pour fermer sa frontière avec le Mexique.

Sans compter les zones où les frontières ne sont certes pas murées, mais n'en sont pas plus ouvertes. Vestige du même passé que le mur dont nous célébrons le vingtième anniversaire de la chute, la frontière entre les deux Corées est dans ce cas. Et d'autres murs non encore construits n'en sont pas moins encore envisagés.

(Si vous voulez davantage d'information sur les murs existants, vous pouvez jeter un œil à cet article et à ses liens)


Alors oui, fêtons la chute de ce mur. Mais ça n'en fait qu'un, et le travail de démolition est encore loin d'être fini.


D'ailleurs, à ce sujet, il y a un vieux bâtiment qui serpente sur le continent asiatique. Contrairement à la rumeur, d'ailleurs, il n'est pas visible de la Lune. Et heureusement, car même s'il s'agit d'un vestige du passé qui ne sert plus que de site touristique, et même si son architecture en impose, quelle était sa fonction, à l'époque, si ce n'est de fermer la frontière du pays qui l'a construit ?

Avec le nombre d'habitants qu'il compte actuellement, on ne me fera pas croire qu'il n'y avait pas, à l'époque, assez de ressources dans le coin pour accueillir les voisins. Alors oui, c'était une autre époque, d'autres règles. Et l'immensité de l'édifice force le respect. Mais gardons quand même à l'esprit ce qu'était la Grande Muraille de Chine et tâchons de ne pas en construire de nouvelles.


All in all, it's just another brick in the Wall. Ça commence à faire un moment que l'album de Pink Floyd tourne en boucle : je crois qu'on peut enchaîner sur la Ballade Nord-Irlandaise.


Je ne sais pas vous, mais j'ai quand même sacrément envie d'écouter une suite de Bach au violoncelle.

Message 2, par Il_Palazzo-sama

§ Posté le 13/11/2009 à 21h 46m 23

Youpi, comme à chaque fois, je perds mon travail et je poste un message vide avant de m’en rendre compte et de refaire un autre message plus court.


Alors, sur le fond et le message je suis totalement en accord avec toi. Je fais juste quelques remarques sur la forme.


« Et depuis 1993, un autre se dresse à l'extrême-nord du continent Africain, pour limiter l'accès à un petit bout de territoire espagnol outre-méditerranéen. »

Factuellement, il y a trois encoches — quasi-enclaves — espagnoles entre le Maroc et la mer, toutes trois fermées par une barrière. (ce qui empêche effectivement le passage comme si c’était un mur)


« Et la première puissance mondiale, sous la gouverne de son précédent président, en a construit un autre pour fermer sa frontière avec le Mexique. »

Plus que d’un mur, il s’agit ici d’un rideau de fer.

[size=1.4]Nota : j’avais fait un premier jet où je répétais le terme « rideau de fer » ad nauseam dans un joli pavé pour bien souligner le parallèle avec le bloc de l’Est, mais je ne me rappelle plus de la manière dont je l’avais présenté. Toujours est-il que c’est ironique de voir un des principaux symboles — honni à juste titre, qui plus est — du communismes repris par le champion du « monde libre ».[/size]


Autre remarque, le fait que tu aie utilisé l’article de France Info pour lister les murs existant transparait. (quoique ça puisse être une coïncidence) Or, ta formule de présentation du lien est un peu ambigüe, ce qui fait que je m’attendais à trouver d’autres frontières fermées, alors qu’il n’y a que des informations détaillées sur ceux que tu as cité. Une formulation du type « sur ces murs » plutôt que « sur les murs existants » serait préférable. Sinon, j’ai trouvé un article de Wikipédia qui contient l’information que je cherchais : barrière de séparation, qui semble être particulièrement proche de l’exhaustivité. Où l’on découvre des trucs particulièrement choquants genre le mur de la via Anelli. (un mur en Italie séparant une ville d’un de ses quartiers majoritairement peuplé d’immigrés)


« il y a un vieux bâtiment qui serpente sur le continent asiatique (…) quelle était sa fonction, à l'époque, si ce n'est de fermer la frontière du pays qui l'a construit ? »

Je me permets de disconvenir respectueusement. Il y a quand même une différence entre un mur érigé pour empêcher le passage de populations civiles et un mur érigé pour empêcher le passage de forces militaires et/ou brigandes.

La Longue Muraille est plus comparable au limes romain. [size=1.2](le message d’origine contenait aussi « ou aux plus récents ligne Maginot et Westwall. » que je retire car c’est une mauvaise comparaison, les circonstances politiques différent grandement entre l’antiquité — empires entourés de « barbares » — et le XXème siècle — État-nations en guerre d’influence —)[/size]

[size=1.4]Après, ça n’empêche pas que ces deux types d’ouvrages soient des monuments érigés à la gloire des démons de l’humanité. Mais ce sont deux échantillons différents de ces folies humaines qui sont ainsi matérialisés.[/size]

Message 3, par Elzen

§ Posté le 14/11/2009 à 11h 35m 05

Sur la perte du message complet, ça vient uniquement d'un plantage chez toi, ou est-ce qu'il y a quelque chose à corriger dans le code du site ? :s


Au niveau de l'article, c'est probablement vrai dans la mesure où, en en découvrant le contenu, j'ai modifié ce passage du texte. Je ne comptais au départ parler que de ceux de Belfast, de Chypre et d'Israël, parce que c'étaient les seuls dont je me rappelais l'existence. J'ai ajouté le passage sur États-Unis/Mexique et sur les deux Corées, dont l'état de ces frontières m'était sorti de l'esprit, et je me suis alors dit qu'il fallait que je glisse un mot à propos du dernier cas évoqué. Merci à toi pour le lien plus complet 😉


Au niveau de la Grande Muraille, il faut que je révise ce passage historique, mais il me semble que nous étions dans le cas de forces, comme tu dis, “brigandes” : le but était, sauf erreur de ma part, d'empêcher des pillages sur les villages fontaliers et pas de repousser une réelle invasion, et la construction d'un tel édifice, compte tenu des moyens de l'époque, me paraît avoir été destinée à durer ad vitam aeternam.

Ce qui fait que ce n'est à mon avis pas exactement comparable avec la ligne Maginot, qui a été créée dans un contexte précis de climat de guerre entre les deux pays (si la situation s'était améliorée plutôt que de dégénérer, je pense qu'elle n'aurait pas duré), et avec la menace d'une véritable invasion.

La raison pour laquelle j'associe la Grande Muraille aux murs existants est que s'il s'agit bien uniquement de pillage, comme je le disais, la région me semble avoir été capable de nourir tout le monde (elle a en tout cas manifestement été capable de nourir les soldats gardant la muraille en plus des habitants), et je suis peut-être trop idéaliste, mais il me semble que ces pillages auraient pu s'arrêter, peut-être pour un coût en ressources moindre, si l'on avait décidé simplement d'offrir volontairement aux brigands ce qu'ils venaient chercher plutôt que de les empêcher de le prendre par la force.

Mais ma connaissance de la situation géopolitique de l'époque n'est, je le répète, pas assez poussée et je peux me planter royalement.

Et pour ce qui est de la ligne Maginot, je n'ai pas énormément de respect pour elle non plus : après tout, son seul effet concrêt a été d'inciter les attaquants à la contourner, ce pour quoi ils ont envahi la Belgique, qui était pourtant neutre dans ce conflit.

Message 4, par Ares

§ Posté le 29/11/2009 à 23h 14m 23

Merci pour ce billet dont la mélodie rappelle de bons souvenirs.

Au delà du mur de Berlin et des autres encore présents. Le mur de Pink Floyd nous rappelle que nous sommes nous même l'artisan de la construction de notre propre mur. Mur qui risque un jour de nous empêcher de voir notre "voisin".

Heureusement ArkSeth ce jour semble pas prévu pour toi !

Il existe aussi ces murs virtuels : Mur de la précarité, mur des mal logés... autant d'obstacles crées par nos sociétés modernes et nos gouvernements. C'est un autre sujet.


Au plaisir de te lire.

Pour l'instant je m'en vais écouter une des cantates profanes de Jean-Sébastien Bach : La cantate du café


@+

Message 5, par Il_Palazzo-sama

§ Posté le 28/12/2009 à 9h 07m 08

« Sur la perte du message complet, ça vient uniquement d'un plantage chez toi, ou est-ce qu'il y a quelque chose à corriger dans le code du site ? »

Ça me semble plus dû à mon usage. (il m’arrive souvent de rédiger un message sur de longues plages temporelles, causant ici une perte de session au milieu)


« le but était, sauf erreur de ma part, d'empêcher des pillages sur les villages frontaliers et pas de repousser une réelle invasion »

D’après ce que je peux en lire sur Wikipédia, il y a aussi un contexte guerrier très important.

Même si ce sont plutôt les envahisseurs qui construisent le mur pour sécuriser leurs conquêtes, pour le coup.


« je suis peut-être trop idéaliste, mais il me semble que ces pillages auraient pu s'arrêter, peut-être pour un coût en ressources moindre, si l'on avait décidé simplement d'offrir volontairement aux brigands ce qu'ils venaient chercher plutôt que de les empêcher de le prendre par la force. »

Tout le monde aurait intérêt à la coopération, mais personne ne souhaite y contribuer personnellement.

C’est malheureusement un problème qui n’a toujours pas été résolu de par le vaste monde. (sauf au niveau de quelques rares exceptions, comme dans le monde du logiciel libre)




Hors-sujet, mais The Wall étant un de mes cadeaux de Noël, je vais aussi pouvoir l’écouter en boucle… :p

Message 6, par anonyme

§ Posté le 18/09/2010 à 23h 09m 21

Joli déterrage, chais.


T'es pessimiste, un mur c'est le début de la paix. Les gens ne peuvent pas d'un seul coup s'aimer et se faire des bisoux, parfois il faut laisser le temps, et le mur permet ce temps. C'est moins la honte que de continuer à se tirer dessus.

Message 7, par Elzen

§ Posté le 18/09/2010 à 23h 42m 34

Question de point de vue, sans doute, mais se tenir séparé par un mur sans jamais se rencontrer, je n'appelle pas exactement ça la paix. Une absence totale de contact est certes mieux qu'une guerre ouverte, mais il n'empêche que le contact est, à mon humble opinion, bien plus efficace qu'une séparation prolongé. La situation à Belfast nous le prouve, d'ailleurs : un mur, c'est une solution de facilité qui peut arrêter temporairement les combats, mais pas amener les gens de part et d'autre du mur à avoir des relations pacifiques.


Oh, et je ne suis pas sûr qu'il y ait assez d'activité ici pour qu'on puisse crier au déterrage, hélas. Tous les sujets sont encore bien ouverts 😉

Message 8, par anonyme

§ Posté le 19/09/2010 à 17h 35m 13

La paix, ce n'est pas nécessairement le grand amour. C'est déjà estimable de savoir arrêter de tirer sur son ennemi. Ce serait quoi le contact entre les gens de Belfast, s'ils n'y avait pas de mur ? En Corée ou à Chypre ? C'est mieux qu'il y ait un compromis, finalement chaque partie accepte (ou du moins tolère) le mur, donc ça limite les agressions comme les invasions le temps que les passions se calment et que le compromis entre dans les mœurs. C'est un début de normalisation.


La vraie honte, c'est de ne pas savoir faire de mur, de compromis, de vouloir l'alsace et la lorraine et de faire passer la normalisation des relations avec son voisin par deux guerres mondiales en un demi-siècle.

Envoyer une réponse