Par contre…

…prend sa revanche

Message 1, par Héliade

§ Posté le 28/02/2011 à 23h 55m 53

On entend souvent dire que la locution « par contre » n'est pas grammaticalement juste, et qu'il convient, si l'on est rigoureux, de la remplacer par « en revanche ». Il n'en est rien, et nous allons le démontrer.


Le problème, ici, n'est pas grammatical. « Par contre » est constitué de deux prépositions, et c'est pour cela que cette locution a été vivement attaquée par Voltaire au XVIIIème siècle. Mais le doublement de prépositions, au moins en français, est grammaticalement possible (« d'après », « de par (la loi) »…). La suite du débat est sémantique.


« par », contrairement à « de », « à » et « en » n'a pas de sens stable (en tant que préposition, « par » peut avoir un sens spatial, instrumental, causal, temporel…).

« contre » a un sens stable et marque l'opposition.

Sémantiquement, « par contre » marque l'opposition nette et non résolue. Son sens est proche de « en revanche » mais ce n'est pas exactement la même chose puisque « en revanche » annonce un consensus (la revanche n'est pas la vengeance, mais la compensation). Il faut donc réserver l'emploi de « par contre » aux cas où l'opposition est très nette.


Maintenant, quelques références qui achèveront de dissiper vos doutes :


* Le Littré : ici il faut lire la remarque qui se situe en fin d'article, juste avant l'historique.


* Le TLF : en IV il est question de « par contre », et les remarques 1 et 2 sont utiles pour comprendre le phénomène et la polémique qu'il y a autour depuis Voltaire.


En somme, on peut s'abstenir d'employer « par contre » pour contenter les esprits chagrins, mais ce n'est pas une forme incorrecte.


Si vous avez envie d'en savoir un peu plus, je vous recommande de lire la Grammaire méthodique du français chapitre IX pp. 369 - 373.



Bien à vous,


Héliade

Envoyer une réponse