Hackers, Crackers, Anonymous, c'est quoi tout ce bazar ?

Message 1, par Elzen

§ Posté le 16/03/2012 à 15h 34m 27

Un petit article pour faire un peu le tri dans les noms (et une petite incursion du monde informatique dans ma section langage et discussion).


On entend souvent parler, dans les médias, de « hackers » pour désigner les pirates informatiques de toute sorte. Je me suis déjà exprimé sur le sujet au détour de quelques articles ; autant le faire une bonne fois par un article plus ou moins dédié. Un Hacker, ce n'est pas un pirate. Le terme a été inventé, à l'origine, par une communauté de bidouilleurs informatiques pour se désigner eux-mêmes.

Il s'agit d'un terme honorifique, que les Hackers initiaux accordent aux gens ayant fait preuve d'un talent conséquent. Pas nécessairement en informatique, d'ailleurs, même si c'est dans ce domaine qu'on l'utilise le plus souvent.


Certains objecteront que les « pirates » informatiques (on parle de crackers, plutôt, parce qu'ils n'ont pas grand chose à voir avec les gens qui pillent les bateaux) font preuve d'un grand talent en informatique. C'est faux. La plupart des actions qu'effectuent ces gens ne demande aucune connaissance particulière, mais simplement l'utilisation de logiciels automatisés qu'ils n'ont même pas conçus eux-mêmes.

Rien de plus simple, en fait, que d'effectuer une attaque par déni de service (« DoS ». En gros, demander tellement d'infos à la fois à un serveur qu'il finit par craquer et ne plus répondre à rien), pour peu qu'on se lance dans quelques recherches rapides pour trouver les outils, et ceux qui se livrent à ce genre d'activité ne démontrent aucun talent, mais juste un manque flagrant d'intelligence.


Et puis surtout, le terme Hacker est empreint d'une certaine idéologie, qu'un cracker, même particulièrement plus doué que la moyenne, ne partage pas. Les Hackers sont des gens qui construisent des choses, quand les crackers détruisent. Et détruire est toujours beaucoup plus facile. Les Hackers sont attachés à une certaine idée de liberté qui est simplement à l'anti-thèse des actions que les crackers effectuent.


Il y a quelqu'un qui vous expliquera certainement ce que c'est qu'un Hacker mieux que moi, parce que lui en est un. Il s'appelle Eric S. Raymond, et c'est une des figures emblématiques du mouvement de l'informatique Open Source. Il a écrit un excellent article sur le sujet, publié ici. Pour ceux qui ne comprennent pas très bien l'anglais, de nombreuses traductions sont disponibles sur le web. Genre ici, par exemple.


Je ne partage pas l'idéologie des Hackers sur un bon nombre de plans. En particulier, étant comme vous le savez très attaché au monde de l'éducation, je ne suis pas un fan inconditionnel de l'autodidactie. Je ne reprocherai jamais à quelqu'un d'apprendre par lui-même, au contraire, mais lui refuser des explications sous prétexte qu'il pourrait apprendre tout seul me semble être une aberration.


Je ne suis donc pas un Hacker, et je n'aspire pas à en devenir un. Je suis un modeste bidouilleur à ma propre échelle, et ça me suffit. Cependant, je me sentirai toujours infiniment plus proche, sentimentalement parlant, des hackers que des crackers, et même sans ça, je n'apprécie pas particulièrement qu'une bande de nuisibles s'accaparent un terme qui a pourtant une dimension certaine.


Alors je répète : les hackers ne sont pas des pirates, et les crackers ne sont pas des hackers.



Ensuite, on parle beaucoup, en ce moment, du mouvement des Anonymous.


Un mouvement assez populaire, au point qu'ils se retrouvent confrontés eux aussi aux gens qui revendiquent leurs noms sans appliquer leurs principes. Au point qu'un Anonymous a jugé récemment nécessaire de publier un communiqué pour rappeler que la base de ce mouvement, c'est l'anonymat, et que ceux qui réagissent « au nom d'Anonymous » tout en laissant leurs coordonnées personnelles facilement accessibles sont peut-être un peu à côté de la plaque.


Il y a de ça, en effet, et quoique je ne prône pas l'anonymat absolu (je partage, à ce sujet, l'avis que Maître Eolas a développé ici, , puis encore ), je ne peux que recommander à ces gens de faire un peu plus attentions à leurs informations privées.


Pour autant, le cas des Anonymous n'est pas comparable à celui des Hackers, parce que les Anonymous sont… disons… relativement peu cohérents avec eux-mêmes. Ils disent lutter pour la liberté d'expression, et pourtant leurs armes principales sont ces attaques par déni de service dont je parlais plus haut. Des attaques qui n'ont pour seul effet que de fermer le débat en rendant inaccessibles les propos de leurs interlocuteurs. La liberté d'expression par la censure, c'est toujours magnifique, non ?


Une autre de leurs armes favorites est la délation. On les a ainsi vu, récemment, accéder frauduleusement aux informations confidentielles de certaines personnes aux idéologies douteuses pour les publier (voir par exemple ici). Pour des personnes revendiquant ainsi leur propre anonymat, c'est un comportement, disons… curieux, que de le refuser aux gens qui ne partagent pas leurs idées.


Je n'ai donc pas grande estime envers ces gens (et nul doute que le dire ainsi publiquement me vaudrait probablement une DoS si mon site était un peu plus connu, mais plus efficace encore que l'anonymat, il y a mon absence totale de notoriété ^^"). Ils ont de bonnes idées et de bonnes positions sur pas mal de point, mais gagneraient à faire progresser leurs idées par des moyens moins discutables.



Voilà, maintenant cet article n'était pas là pour poser des avis définitifs, et je ne demande qu'à ce que ceux qui ne sont pas d'accord de s'exprimer 😉 (et les autres aussi, d'ailleurs ^^ Débattons un peu, si vous le voulez bien).

Message 2, par Il_Palazzo-sama

§ Posté le 16/03/2012 à 18h 17m 34

« Je ne suis donc pas un Hacker, et je n'aspire pas à en devenir un. Je suis un modeste bidouilleur à ma propre échelle, et ça me suffit. »


Petite remarque : Tristan Nitot traduit le mot anglais hacker en… bidouilleur. (et c’est la seule traduction acceptable que je me rappelle avoir jamais entendu)

Donc finalement, hacker, c’est sans doute plus une pratique qu’une médaille qu’on se donne et qu’on revendique. ;-)

Message 3, par Elzen

§ Posté le 16/03/2012 à 22h 54m 28

Yep, en effet, c'est pour ça que je commence à parler de « bidouilleurs » dès que je commence à expliquer ce qu'ils sont 😉


Je fais une différence, en fait, entre « hacker » sans majuscule, qui désigne juste quelqu'un qui bidouille (et qu'on peut donc traduire en français), et « Hacker » avec une majuscule (ouais, les majuscules, c'est super important), qui est ce titre honorifique.

Message 4, par metribou

§ Posté le 29/11/2013 à 21h 19m 30

merci Elzen pour ces précisions , je voyais sur facebook des accusations des Anonymous contre les belges , famille royale, politique , tout ce qui bouge , accusations de pédophilie liées à l'affaire Dutroux, perso, je n'aime pas trop les grands moralistes qui veulent lyncher tel ou tel violeur, que l'on voit vitupérer à l'entrée du tribunal, tout ça respire l’hystérie , et dans l'affaire ?? Laëtitia ? je crois le plus virulent, celui qui voulait tuer meillon (l'assassin) était le beau père (ou qq chose dans le genre) et avait violé Laeticia,....comme les gens qui crient très très fort pour éradiquer les homos (il suffit de gratter la croute et de voir leurs pulsions secrètes) ....Voila ,,,tout ça pour dire que je suis très méfiant quand je vois des accusateurs, des groupes , sectes, religieux etc ,des grands redresseurs de torts . sur face book ça fleurit ,on montre une vidéo, une image , une photo un texte , et on accuse, ou on critique , ou on est scandalisé, bien sûr ,,,,tout n'est pas faux, mais il faut (c'est un minimum) vérifier les sources, et arrêter de réclamer la peine de mort toutes les deux secondes, on critique les musulmans hyper intégristes, c'est vrai qu'ils sont dans un délire parano total, mais si on veut les passer au pilori et à la torture , et bien on est comme eux ,,,,on peut pas trop demander à l'espèce humaine , car on est loin, très loin de la sagesse et de la liberté intérieure. On est dans le conditionnement le plus total, et je pense qu'il faudrait commencer par ça : se regarder, apprendre à se connaître soi-même, arrêter les jugements, bien observer comment on fonctionne, on verrait comment on ne contrôle rien dans nos têtes vaniteuses !! les musiques de pub à la con qui traînent dans la tête et ce défilé incessant de pensées à plusieurs niveaux : oh merde ma facture d'edf ,,,,le rv raté ,, et l'autre con de beauf qui m'a humilié hier, j'ai envie de cette voiture , je crois que j'ai un cancer , etc ,,,,spectacle permanent et désolant de notre état des lieux, mais dans ce qu 'on expose aux autres, la vitrine, on se présente comme une personne sensée, morale , c'est la mise en scène de la vie quotidienne, on joue un rôle , etc on voit faux ,on pense faux, mais on pense qu'on est dans le vrai !!! il faut vraiment bien observer la situation, il n'y a pas d'autre moyen , ou bien rester toujours celui qu'on croit être , le bon garçon , ou celui qui est malin, qui ne se laisse pas avoir , ou le grand timide, etc etc ,,,enfin merci Elzen , comme tu m'as paru sensé , je me suis permis de t'envoyer ce petit message.

Envoyer une réponse