Au final(e)

Message 1, par Elzen

§ Posté le 10/05/2015 à 1h 11m 30

Moi, quand j'ai besoin de me changer les idées, je corrige l'académie française 😎 (Les traces d'agressivité sont la faute d'un fort désagréable ministre de l'intérieur qui racontait des bêtises à l'assemblée)


Bonjour,


je lisais à l'instant votre page concernant la locution « au final » :


http://www.academie-francaise.fr/au-final


Vous semblez faire reposer votre avis sur le fait qu'il s'agisse d'un adjectif abusivement utilisé comme un nom (« On fait de l’adjectif Final un substantif » en est le seul point développé).

Or, il se trouve que « final » est également un substantif masculin (importé, comme beaucoup d'autres mots du vocabulaire musical, de l'italien). Ceci est avéré par le Trésor de la Langue Française, ainsi que par la neuvième édition de votre propre dictionnaire :


http://www.cnrtl.fr/definition/final


http://www.cnrtl.fr/definition/academie9/final


Par conséquent, l'explication que vous fournissez pour déconseiller cet usage n'est, en l'état, pas fondée, à moins que votre remarque « grammaticalement fautive » ne fasse référence à un autre aspect, qu'il conviendrait alors d'expliciter.


Pourriez-vous faire le nécessaire pour que la page en question indique, s'il y a lieu, une explication plus pertinente ?


Monsieur,


Merci pour cette remarque, mais il me semble que les exemples donnés montrent que nous ne sommes pas dans le domaine musical.


Cordialement,


Tout à fait.

Mon propos n'était pas mettre en doute la pertinence de vos exemples (où, effectivement, l'usage de cette locution est déplacé) ; mais simplement de pointer que l'explication que vous en fournissez n'est pas la bonne.


La locution « au final » ne saurait être grammaticalement fautive, puisqu'il existe bien un nom, utilisé comme tel, pouvant servir à la construire. Sauf à avancer que la même construction pourrait être simultanément correcte et fautive, ce qui poserait quelques soucis logiques évidents.


En revanche, une indication selon laquelle le sens de l'expression ne convient pas, aucun des cas présentés ne se rapprochant de celui d'un final musical, justifierait la même recommandation en levant les ambiguïtés.


En d'autres termes, votre recommandation gagnerait à être présentée comme une extension de sens abusive, comme dans le cas de « tout-à-fait », plutôt que comme un emploi fautif, l'aspect grammatical du problème étant légitimement réfutable.


http://www.academie-francaise.fr/tout-fait


P.S. : je vous présente mes excuses pour le ton légèrement agressif du premier message.


Monsieur,


Vous avez raison ; nous essaierons d'ajouter que cette remarque ne vaut pas si l'on est dans le domaine musical ; et nous préciserons que dans ce cas il est préférable d'écrire, conformément à l'étymologie Au finale.


Cordialement,


Note : à l'heure où j'écris ces lignes, bien que plus de deux semaines se soient écoulées, la modification concédée n'est toujours pas effectuée.

Envoyer une réponse