Le “problème Flash”

Message 1, par Elzen

§ Posté le 21/04/2009 à 22h 32m 49

Commençons tout d'abord par préciser de quoi il est question –désolé, ça risque d'être un peu compliqué. Lorsque l'on parle de "Flash" dans le cadre du Web, cela peut désigner trois choses radicalement différentes :



Lorsque vous allez sur un site “en Flash”, par exemple le célèbre youtube, les trois peuvent être mobilisés : on peut vous proposer une vidéo au format Flash Vidéo, mais, plutôt que de vous envoyer le fichier directement, la plupart des créateurs de sites préfèrent vous envoyer un programme au format Application Flash qui se chargera d'aller chercher le fichier et de le lire, pour peu que soit installé dans votre navigateur le Flash player, ou un logiciel intermédiaire permettant de lancer ce programme.

Mise à jour : il convient de noter que youtube est actuellement en train de convertir ses vidéos pour que l'on puisse y accéder plus facilement. Ce n'est pas encore terminé, mais ça avance correctement.


Les problèmes causés par ce genre de pratiques se situent sur plusieurs niveaux. Commençons par celui de l'ouverture : le format Flash Vidéo est un format ouvert, parfaitement lisible par plusieurs lecteurs multimédias (parmi lesquels le célèbre logiciel Libre VLC), il n'y a donc aucun soucis avec lui.

En revanche, le format Application Flash n'est pas “aussi ouvert” : Adobe a la fâcheuse manie de ne délivrer ses spécifications qu'au bout d'un certain délai, ce qui fait que les logiciels intermédiaires autres que le Flash Player désirant être capables de lire ce format partent systématiquement avec du retard, et sont donc moins fonctionnels.

Et ce Flash Player, lui, est loin d'être un logiciel Libre, ce qui peut poser un problème éthique à un certain nombre d'utilisateurs (rappelons que pour utiliser ce logiciel, vous devez acceptez les conditions d'utilisations prescrites par Adobe – je vous laisse les consulter si vous n'en avez pas pris connaissance).

Messieurs les créateurs de site, utiliser le format Application Flash dans vos pages revient donc bien souvent à contraindre vos utilisateurs à installer ce logiciel – à condition qu'ils le puissent, car celui-ci, malgré sa réputation d'universalité, est très loin de tourner sur tous les systèmes et toutes les architectures existantes. Moi qui vous écris ceci, j'ai longtemps utilisé un système pour lequel il n'existait tout simplement pas de version fonctionnelle du Flash Player.


Cela nous amène à un second problème, celui de la sécurité. Comme on vient de le voir, les différentes alternatives partant avec un handicap, le Flash Player se retrouve donc installé chez un grand nombre de gens (du moins parmi ceux qui ont la chance de pouvoir l'installer).

Or, un même logiciel au code source fermé présent sur autant de machine, c'est une sorte de porte d'entrée universelle : quiconque découvre une faille dans le Flash Player peut atteindre tous les internautes l'ayant installé, quel que soit leur système. D'autant que les programmes au format Application Flash sont le plus souvent lues directement au chargement de la page, sans demander son avis à l'utilisateur, et sans que celui-ci ne puisse contrôler ce qui se passe.

Pour mémoire, voici quelques temps, un concours de sécurité était organisé, dont le but était de prendre le contrôle de trois systèmes, MacOS 10.5 “Leopard”, Windows 6.0 “Vista”, et Ubuntu 8.04 “Hardy Heron”. C'est par une faille dans le Flash Player que Windows Vista a été atteint, et Microsoft s'en est défendu en faisant remarquer que cette faille aurait pu être exploitée aussi bien sous les deux autres systèmes.


À ceci s'ajoute un flagrant problème d'accessibilité. Comme précisé ci-dessus, tout le monde ne peut (ni ne veut) forcément installer le Flash Player. D'autant plus que la version GNU/Linux de ce logiciel a une fâcheuse tendance à consommer beaucoup de ressources, ce qui place son fonctionnement hors de portée des machines un peu trop anciennes.

Mais il ne faut pas non plus oublier que tout le monde n'a pas la chance d'avoir une assez bonne vue. Il existe, à l'usage des utilisateurs malvoyants, des simulateurs vocaux et autres outils appropriés leur permettant d'accéder au contenu textuel d'un document, et c'est l'une des raisons pour lesquelles Internet s'est principalement développé sous forme de contenu textuel.

Or, pour ces outils, un programme au format Application Flash est totalement inaccessible. Admettant qu'il faille cliquer sur un bouton intégré au contenu Flash pour lancer la lecture d'une musique ou d'une vidéo, l'internaute malvoyant sera incapable de localiser le bouton en question, et devra donc se passer du contenu auditif en plus du contenu visuel.


Sur certains sites, comme par exemple le site de "streaming" musical Deezer, ce problème d'accessibilité s'exprime encore à un autre niveau. En effet, sur la plupart des sites Internet, la navigation est gérée par le contenu textuel normal. Si contenu Flash il y a, il fait "juste" partie d'une page, que l'on peut quitter en cliquant sur des liens tout ce qu'il y a de plus ordinaires.

Sur les sites comme Deezer, en revanche, c'est le contenu Flash qui gère la navigation : non seulement vous ne pouvez pas accéder à une bonne partie du contenu sans installer le Flash Player, mais vous ne pouvez même plus voyager d'une page à l'autre du site. Ils sont complêtement fermés.


Pour conclure ce bref récapitulatif de quelques problèmes majeurs (et encore, j'en oublie certainement) posés par “le Flash”, je dirai simplement que je vous encourage, que vous ayez installé le Flash Player ou non, à vous manifester auprès des créateurs de sites utilisant le format Application Flash de manière inappropriée (ce qui est – désolé – presque toujours le cas, les manières appropriées de l'utiliser étant assez peu nombreuses) pour leur demander de rendre leur contenu accessible d'une manière réellement universelle et qui ne pose de problèmes ni éthiques, ni de sécurité, par exemple (s'il s'agit de vidéos) en proposant le fichier vidéo directement et en vous laissant choisir la manière d'y accéder. C'est d'autant plus important sur les sites un minimum officiels ou d'utilité publique.

Je vous demanderai également, si vous postez des messages sur ce site, de signaler par un petit avertissement rapide les liens pointant sur du contenu nécessitant le Flash Player, et si possible également un lien alternatif pour ceux d'entre nous qui ne l'utiliseraient pas.


Merci à vous 😉

Envoyer une réponse