Économisons l'eau : bain ou douche ?

Message 1, par Elzen

§ Posté le 14/08/2009 à 12h 57m 55

On entend souvent répéter dans les campagnes pour l'écologie lancées par nos médias qu'il vaut mieux prendre des douches que des bains, soit disant parce que ça use moins d'eau, tout ça. Se sont-ils rendus compte qu'une douche use de l'eau en continu, alors qu'un bain n'en consomme qu'une quantité à peu près fixe ?


Selon le débit (j'ai fait plusieurs essais), une douche peut même fournir pas mal d'eau. Certaines peuvent remplir une baignoire à la faire déborder en à peu près cinq minutes, voir moins pour les plus “généreuses”. Pour les plus “avares”, il peut falloir jusqu'à plus de dix minutes, mais la plupart, de mon humble expérience, sont entre ces deux temps. La mienne a un débit pas trop mauvais : il doit falloir dans les sept minutes pour remplir entièrement ma baignoire (qui est de taille moyenne). (Oh, je précise que par entièrement, j'entends presque au niveau du truc d'évacuation qui sert à éviter que ça ne déborde)


Partant de cette constatation, certes faite “à la louche”, mais quand même, et considérant que nous ne sommes pas des machines et qu'il nous arrive de vouloir profiter un peu de l'élément liquide, ne vaut-il pas mieux rester dans le bain plutôt que sous la douche ? Dans un bain, plus le temps passe, moins la quantité d'eau consommée changera.


Pour ma part, lorsque j'ai à la fois du temps et l'envie d'en profiter, je remplis le fond de ma baignoire (deux à trois minutes d'eau), et je reste dix à vingt minutes dedans en réfléchissant, avec un bon disque de musique classique à fond (j'ai une petite préférence pour Mozart et sa petite musique de nuit). C'est reposant, relaxant, ça donne des idées (pour mon roman, notamment), et en comptant l'eau que je re-fais couler pour me rincer à la fin, ça doit en gaspiller à peu près autant qu'une douche de pas loin de cinq minutes.


C'est un compromis intéressant, non ?

Message 2, par jamais-content

§ Posté le 14/08/2009 à 16h 12m 52

C'est pour cette raison qu'il est conseillé d'utiliser un limitateur de débit dans le tuyau de la douche, et un système pouvant couper l'eau sans dérégler la température, afin de se laisser le temps de se savonner.


Avec ces deux systèmes, j'utilise moins d'eau en prenant une douche. :-P


Et j'ai fait la mesure en me douchant normalement, mais avec la baignoire fermée... Ou sinon mon chauffe-eau avec son réservoir ridicule m'indique bien également le volume : je finis toujours d'emplir la baignoire avec de l'eau froide (je n'ai pas le choix :( ) tandis que je n'ai pas ce problème sous la douche.*


* mais je néglige ici la vitesse de production d'eau chaude, il est sûr que l'eau coule plus lentement dans le pommeau de douche... Laissant plus de temps au chauffe eau pour faire son travail.

Message 3, par mathieuI

§ Posté le 26/08/2009 à 22h 56m 52

Je dois dire que ton système est pas mal Elzen, mais pour bien en profiter, il faut quand même un bon paquet de temps. Personnellement j'utilise le même système que jamais content, à savoir un mécanisme du pommeau de douche qui permet d'activer/désactiver l'arrivée d'eau à l'envie, sans pour autant modifier la température.

Par contre, quand j'ai le temps, j'aime prendre une longue douche (quinze-vingt minutes), mais je règle le débit d'arrivée d'eau au minimum, afin de ne pas gaspiller plus que ce qui est nécessaire pour mon autosatisfaction (humm, ce sentiment de plénitude en prenant une longue douche chaude juste après le réveil, la tête enfarinée).


Et puis, si ce système te donne des idées pour ton roman, ça ne peut être que positif ;).

Message 4, par Héliade

§ Posté le 28/02/2011 à 22h 48m 26

J'aimerais ajouter un élément, relativement peu abordé : nous nous lavons trop. Les gens pensent, pour une écrasante majorité, qu'il est absolument nécessaire de se laver tous les jours. C'est faux. Nous n'avons pas besoin de nous savonner de la tête aux pieds chaque matin (ou chaque soir), comme si nous vivions dans un pays tropical ou que nous étions tous travailleurs de force. De plus, c'est très mauvais pour la peau de trop se laver. Certains poussent le vice jusqu'à se laver DEUX fois par jour. Or, la douche la plus écologique est encore celle que l'on ne prend pas. Je pense ne pas être particulièrement sale ou malodorante, et pourtant, même en faisant du vélo presque tous les jours, l'hiver, je ne me douche que quatre fois par semaine (en moyenne). De même, c'est complètement aberrant de se laver les cheveux plus d'une ou deux fois par semaine − à moins d'avoir la tête vraiment très sale.

Envoyer une réponse